José bobo là, Marie tendue ici et Abdel plein la têêête

Laissez-moi vous raconter une histoire...

Marie travaille en open space…avec du bruit plein les oreilles et les fessiers scotchés toute la journée sous son bureau. A midi, elle a une heure pour manger, et en général elle la passe devant FB avec un plat réchauffé qu’elle a préparé chez elle.

Le soir, et même parfois après la pause déjeuner, elle a des tensions oculaires et mal à la tête. Quand elle rentre chez elle, elle se sent éreintée, juste bonne à regarder la télé.

 

José a toujours eu les genoux assez sensibles, et rester assis longtemps n’arrange guère la chose. Son médecin lui a dit de se lever toutes les heures, mais comme il ne fume pas et qu’il est timide, il ne se fait pas bien voir de ses collègues qui plaisantent en le traitant de “branleur”…

Depuis peu, il a mal aux fessiers ! Plein le XXX de ces remarques ?

 

Abdel est toujours de bonne humeur mais depuis que sa collègue Anne-Sophie est arrivée, il n’en peut plus de l’entendre râler toute la journée : quand ce n’est pas sur son couple, c’est sur sa mère, ou le travail. C’est simple, elle n’est jamais contente, et Abdel qui connaît sa vie dans les moindres détails en a plein la tête.

 

Et puis, ils ne font jamais rien entre collègues : pas de repas de fin d’année, pas d’intégration lors de l’arrivée d’un nouveau, pas d’activité commune…et la salle de pause ressemble à un capharnaüm.

Lors d’une enquête de satisfaction sur les conditions de travail, le chargé des RH découvre cela et et se demande comment agir pour améliorer le confort de vie des collaborateurs, ainsi que leur entente.

 

Avec YOGISTRAS, ils réfléchissent à des actions concrètes et décident ainsi de transformer la salle de pause en véritable espace de convivialité, capable d’accueillir une huitaine de personnes pour une séance de sport ou de relaxation à certains créneaux.

José, Abdel et Marie sont chargés de dégager et ranger la salle, et une semaine après un mobilier détente arrive : deux chaises longues avec plaids, un diffuseur d’huiles essentielles, quelques tapis de sol et une grande plante ont remplacé les vieux dossiers sur l’étagère.

Le mois suivant, ils sont tous les 3 présents à la séance de 30 min de remise en forme à 12h: le top pour se dérouiller ! 

Seul Abdel a le courage de tester la séance de 20 min de relaxation guidée qui suit. Le voilà entièrement rechargé pour l’après-midi !

 

Grâce à une conférence sur l’affirmation de soi, Abdel prie gentiment sa collègue de discuter en salle de pause, et Marie négocie avec son chef une place dans un coin plus calme. José se détache du regard de ses collègues et se lie d’amitié avec l’un et l’autre. 

 

Finalement Abdel convainc Marie et José de participer à la relaxation, et quelques mois après, leurs bobos ont quasiment disparu. Même Sophie s’est laissé tenter, et au fur et à mesure des séances, on l’entend moins râler…hasard ?

 

L’ambiance est bien meilleure en tous cas, plus conviviale et plus calme.

Si cette histoire vous inspire, n’hésitez pas à la partager et à visiter la page Ateliers en entreprises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *